Saint-Lô


Saint-Lô est une commune française de 19 100 habitants, située dans le département de la Manche et la région Normandie. Deuxième plus grande ville de la Manche par le nombre d'habitants après Cherbourg-en-Corentin, elle accueille la préfecture du département.

 

 

Ses habitants sont appelés Saint-Lois(es). Ville martyre de la Seconde Guerre mondiale, Saint-Lô fut décorée de la Légion d'honneur en 1948 et reçut le surnom de « Capitale des Ruines ». Depuis 2014, la ville connaît une réhabilitation progressive de son centre historique.

 

La ville, carrefour entre Caen, Cherbourg et Rennes a une vocation naturelle de place de marché au centre du bocage manchois. L'entrée en service de la route nationale 174 a permis de désenclaver le centre Manche et de créer la zone industrielle Neptune. La zone Neptune accompagne une véritable vague de réindustrialisation avec la construction de nouvelles usines dans l'industrie automobile (Lecapitaine, Verbom, …) et les vélos électriques avec Easybike.

 

En 2008, Saint-Lô a été équipée de fibre optique pour permettre aux entreprises et aux particuliers de disposer du très haut débit. Elle a donc été l'une des premières villes de France de cette taille à être équipée d’un réseau internet en fibre optique. De plus, elle est l'une des quatre communes de la Manche à avoir accès au très haut débit, que lui fournissent les opérateurs SFR et Orange.

 

Depuis la chute de Moulinex, le centre hospitalier mémorial France - États-Unis est devenu le premier employeur de la ville. Hormis le centre hospitalier, les emplois tertiaires se situent au niveau de la préfecture et dans des groupes comme la MSA.

 

En 2017, l'organisme Proco désigne Saint-Lô comme classée première des petites villes les plus dynamiques de France.

 

3 497 entreprises sont implantées à Saint-Lô, dont 2 835 sièges et 662 établissements. Ces sociétés sont majoritairement de type Entrepreneur individuel et ont un effectif moyen de 7 employés.

 

Les entreprises de cette ville ont un âge moyen de 18 an(s). C'est dans le secteur "Enseignement, formation" que l'on observe l'âge moyen des entreprises le plus élevé. A l'inverse avec 4 an(s) de moyenne d'âge, c'est dans le secteur "Industrie textile" que l'on retrouve les entreprises les plus jeunes.

Entre février 2021 et avril 2021, l'indice de dynamisme de Saint-Lô est de 1,73%. L'indice de dynamisme est un indicateur de performances des entreprises. S'il est positif, cela signifie qu'il y'a eu plus d'entreprises créées que d'entreprises défaillantes au cours de la période. Au cours de cette période, on compte aucune entreprises en défaillances à Saint-Lô pour 49 sociétés créées.

Les secteurs identifiés comme étant porteurs car ce sont ceux qui ont eu le plus d'entreprises créées sur les trois derniers mois sont:

  • Services aux particuliers, collectivités, entreprises
  • Commerce de détail, grande distribution
  • Gestion, administration des entreprises
  • Immobilier
  • Construction, bâtiment, travaux publics

 

 

Saint-Lô, c'est aussi des lieux emblématiques...

 

L'Eglise Notre-Dame

 

Sa construction débute en 1297 avec l'édification de la tour nord, et ne s'achève qu'au 17e siècle avec les flèches nord et sud. La chaire extérieure, située à la rencontre du second collatéral nord et du déambulatoire, offre un délicat décor flamboyant et rappelle celles de Bretagne (Vitré, Guérande, Nantes).

Après les bombardements de 1944 seuls la tour Sud sans sa flèche, le chœur et les bas côtés restaient debout.

Consacré en 1204, cet édifice roman, le plus ancien de Saint-Lô, a subi au cours des siècles de nombreux remaniements.

Seuls subsistent de l'époque romane, le portail et les premières travées. Le clocher, reconstruit en 1860 et abattu en 1944, a été remplacé par un campanile de béton à croisillons. Au début du XIXsiècle, les bâtiments conventuels sont transformés en haras. Le manège (1850), qui demeure au nord-est du Champ-de-Mars est devenu la salle de concerts Le Normandy.

 

Pour en savoir plus : https://www.saint-lo.fr/decouvrir-bouger/decouvrir-la-ville/patrimoine

 

*********************************************************************************************************************

 

Les remparts

 

Le quartier de Saint-Lô officiellement dénommé l’Enclos est encore presque entièrement entouré de sa ceinture fortifiée remontant au Moyen Age, et que la reconstruction a permis de dégager et de mettre en valeur.

Promontoire naturel de schiste, découpé par les vallées du Torteron, de la Dollée et de la Vire, le rocher permet de contrôler ce point de rencontre stratégique de plusieurs routes et d'une rivière navigable.

On attribue à Charlemagne, lors de sa venue dans la région en l´An 800, les premières fortifications pour protéger la ville des invasions normandes.

La tour des Beaux-Regards domine le flanc le plus escarpé du Rocher. Elle offre de son sommet un vaste panorama de la Vire et de ses quartiers riverains.

Pour en savoir plus : https://www.saint-lo.fr/decouvrir-bouger/decouvrir-la-ville/patrimoine

 

*********************************************************************************************************************

 

La Chapelle de la Madeleine

 

Chapelle de la Madeleine de Saint-L? ? Wikip?diaA partir du 12ème  siècle, pour limiter les ravages de la lèpre, sont construits des hôpitaux destinés aux seuls lépreux. La léproserie de la Magdelaine aurait été fondée, à cette époque, par Hughes de Morville, évêque de Coutances et Seigneur temporel de Saint-Lô.

 

Le 15 avril 1532, François 1er, en visite à Saint-Lô, y fut reçu.

Par arrêté du 3 septembre 1974 du Ministre des Affaires Culturelles, elle est inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques.

Elle abrite aujourd’hui le mémorial en l'honneur des soldats des 29è et 35è Divisions US ayant combattu pour la libération de la ville.

 

 

Pour en savoir plus : https://www.saint-lo.fr/decouvrir-bouger/decouvrir-la-ville/patrimoine

 

*********************************************************************************************************************

 

Le Haras National

 

 

 

Voulu par Napoléon 1er, les bâtiments actuels du haras datent de 1884. De l’ancien haras ne subsiste que la rue du même nom et le bâtiment du Normandy qui était auparavant le manège. Le dépôt actuel, qui accueille près de 40 étalons, est spécialisé dans le Cob normand et le Selle français.

Vous pouvez y découvrir des chevaux de différentes races, ainsi que « les métiers du cheval », des expositions etc.

Pour en savoir plus : https://www.saint-lo.fr/decouvrir-bouger/decouvrir-la-ville/patrimoine

 

 

 

 

*********************************************************************************************************************

 

La laitière normande

 

 

 

Arthur Le Duc, artiste originaire de Torigni sur Vire  présente en 1887 le plâtre d'une statue, une femme normande marquée par le travail difficile de la terre, sa kanne sur l'épaule. Quelques années plus tard, le bronze arrive à Saint-Lô.

Apposée devant l'église Notre-Dame, elle est  déboulonnée le 8 février 1942 et fondue par les allemands afin d'en faire des canons. En 1984, un commerçant de la ville lance une souscription et le sculpteur Louis Derbré, refaçonne la statue d'après des plans originaux. Plusieurs fois déplacée, on peut la retrouver près des escaliers de la place Général de Gaulle. Le socle et le bassin en granit sont d’origine.

Pour en savoir plus : https://www.saint-lo.fr/decouvrir-bouger/decouvrir-la-ville/patrimoine

 

 

 

 

*********************************************************************************************************************

 

Musée d'art et d'histoire de Saint-Lô

 

 

Installé au centre culturel, son architecture contemporaine met en valeur ses riches collections. Au sein de ce musée, vous pourrez contempler des toiles, des dessins de grands peintres, Corot, Millet, Boudin…

Mais aussi, l’évocation de Saint-Lô avant guerre et de la reconstruction de la ville.

Pour en savoir plus : http://www.ot-saintloagglo.fr/musee-dart-et-dhistoire-de-saint-lo

 

 

 

*********************************************************************************************************************

 

Le Normandy

 

Ancien manège à chevaux, ex-salle de cinéma, devenu en 1996 salle de concert, Le Normandy accueille les activités de l'association des Écrans Soniques qui programment une vingtaine de spectacles par an dans le domaine des musiques actuelles.


Le Normandy dispose d'une salle de 400/900 places et agit en faveur des groupes et artistes locaux en leur offrant un local de répétition équipé ainsi que la possibilité de s'exprimer dans des conditions optimales en première partie d'artistes confirmés : un véritable tremplin…

 

 

Pour en savoir plus :http://www.ot-saintloagglo.fr/le-normandy

 

*********************************************************************************************************************

 

 

 

logo GBF Communication logo Vitrines de France FNCV
BOUTIC Toutes les infos sur la ville, les commerces, et les bons plans.
BOUTIC est un produit Vitrines de France - Création site Internet : GBF Communication
Gestion des cookies - Mentions légales